Mercredi, juillet 13 2016

[DIY] Cat-Hunter, l’anti pisse

Quand on aime pas les chats il faut savoir s’en débarrasser ! Depuis mon déménagement (au rez de chaussée) un chat a déjà pissé plusieurs fois sur nos rideaux par la fenêtre !

Les répulsifs sous formes de granules odorantes (gerbantes !) n’ont pas l’air des plus efficaces, après moultes réflexions de plusieurs personnes l’idée d’un « psssshhhttt » automatisé fit son chemin.

Dans l’urgence, j’en ai acheté un sur Amazon, il s’agit basiquement d’une bombe d’air sec avec un déclencheur utilisant un PIR, dans le même temps j’ai commencé à fabriquer mon propre dispositif. L’idée de base est d’utiliser un désodorisant à chiotte automatique.

sense spray naked3

Plusieurs problèmes se posent, dans un premier temps le détecteur est au niveau du bouton (à la perpendiculaire du spray) et lors de déclenchements successifs il y a un temps d’attente de plusieurs minutes….

Commençons la charcuterie… On enlève toute l’électronique embarquée pour la remplacer et on gardera le moteur et la structure en plastique.

IMG_20160708_012235

La carte que j’ai prévu utilise un pic12f675 avec un mosfet 7n7002 et un PIR de Panasonic EKMB.

cat_hunter

IMG_20160712_005022

Le système marche correctement, reste plus qu’a voir son efficacité au prochain passage de cette saleté de chat !

IMG_20160713_004210

J’ai déporté le capteur PIR dans une boite de pellicule (oui oui j’utilise encore de la pellicule !) et je l’ai couvert avec un PAD de BMX qui trainait dans un coin. (il faut que je trouve un moyen de désactiver le système je n’ai pas mit de bouton et ça pu le jasmin Brise(r) chez moi !).

IMG_20160713_201524

#include <pic12f675.h>
#include <xc.h>
#include <stdint.h>

#define _XTAL_FREQ 4000000

#define MOTOR GPIObits.GP5
#define PIR GPIObits.GP2

#pragma config FOSC = INTRCIO
#pragma config WDTE = OFF
#pragma config PWRTE = OFF
#pragma config MCLRE = OFF
#pragma config BOREN = OFF
#pragma config CP = OFF
#pragma config CPD = OFF

uint8_t pir_detected = 0;

void main() {
TRISIObits.TRISIO5 = 0; // GP5 = Output for motor
TRISIObits.TRISIO2 = 1;
ANSEL = 0;
MOTOR = 0;

// Enable interrupt on change
INTCONbits.GIE = 1;
INTCONbits.GPIE = 1;
IOCbits.IOC2 = 1;

while(1) {
SLEEP();
if(pir_detected == 1) {
MOTOR = 1;
__delay_ms(500);
MOTOR = 0;
pir_detected = 0;
__delay_ms(1000);
__delay_ms(1000);
__delay_ms(1000);
}
}
}

void interrupt isr(void) {
uint8_t tmp = 0;
if(INTCONbits.GPIF == 1) {
pir_detected = 1;
tmp = GPIObits.GP2;
INTCONbits.GPIF = 0;
}
}

Classé dans:Astuce / Tips, Divers, DIY, Electronique

Lundi, avril 11 2016

[TIPS] Prends un cône je te dis !

Ça fait plusieurs fois que l’on me demande comment souder des CMS, je vais essayer de faire une série sur tous les types de package que j’aime assembler :) On va commencer avec le plus simple le TQFP (0.5mm pitch).

En premier lieu oubliez toutes les conneries vous disant de prendre de la pâte à braser ou des pannes de fer de 0.15mm. Pourquoi ? parce que c’est des conneries et que vous allez perdre plus de temps et d’argent que nécessaire. Tant que l’on ne touche pas aux QFN ou aux BGA il n’y a besoin que de matériel générique.

Alors les petits… On va commencer par le premier point les Pannes de Fer pour faire du CMS. Je vais y aller direct la meilleure c’est le 0.8mm conique. Et rien d’autre ! Avec la 0.8mm conique vous pouvez assembler aussi bien du TQFP que du gros PDIP (pour ceux qui aiment ça… faut de tout pour défaire un monde). Pour faire simple avec une 0.8mm conique la transmission de chaleur est très bonne et il est simple de faire glisser une goutte de soudure sur la patte.  La vidéo n’est pas de bonne qualité mais on fait ce qu’on peut :) Le secret ? Utiliser du flux pour souder proprement ça évite les ponts de soudure en court circuit !

Vous pouvez voir que la première soudure sans flux à tendance à adhérer sur toutes les parties métallique et à faire un gros pâté sale. Une fois le flux en place il suffit d’étamer la panne et de faire de rapide mouvement dans le sens de la PIN du chip pour déposer la soudure ! \o/

Bon bon bon ok j’ai dit de prendre du 0.8mm et j’ai utilisé du 0.5mm et vous allez me dire que je mens, du coup comme j’aime bien les challenges (et surtout avoir raison…) je vous fait la même avec la panne de 2.0mm !

Avec la panne de 0.8mm la soudure se fait à 350°C, 330°C pour la panne de 2.0mm. L’exemple le plus intéressant est le suivant avec la panne de 0.15mm. Le problème de ces pannes fines est le refroidissement de la pointe quand elle entre en contact avec la soudure. Dans la vidéo on peut voir que la pointe a du mal a fondre les boules de soudure… et je suis à 380°C.

Comme vous pouvez le voir le bout de la pointe ne transmet pas assez de chaleur seule la surface autour du cône permet de fondre la soudure. Je ne dis pas qu’il est impossible de faire ça avec une panne aussi fine, mais juste que c’est plus d’emmerdes que nécessaire.

panne015_result good_resultLes deux secrets sont donc l’utilisation de flux (il en faut toujours beaucoup !) et une binoculaire. Et la c’est sans négociation, en fait si je devais donner un conseil ça serait de partir sur une station de soudage moins cher (AOYUE ?) avec un fer au minimum 60W si possible 80W et avec les 200 euros que vous économiserez (par rapport a une station Weller) achetez-vous une bino ! Le problème quand on soude c’est pas la main qui tremble, c’est le feedback des yeux qui est peu précis :) Vous serez étonnez de voir la précision de vos mouvement une fois accompagné d’une bino. Le premier prix que j’utilise depuis des années est ici. Il existe une version avec un objectif 2X qui a une distance de travail plus courte. Elle est super cheap et c’est très bien parce que les optiques se retrouvent au dessus du fer ou de la souflette. Donc en attendant de devenir le roi du CMS et d’acheter une Mantis garder vos 5k$ pour vos projets :)

PS: je n’ai pas parlé d’une de mes techniques de soudure les plus rapide. Celle qui consiste à souder toute la rangée d’une traite en faisant des court-circuits et en les nettoyants avec de la tresse.

IMG_20160411_234439[1]


Classé dans:Astuce / Tips, Divers, DIY, Electronique, PCB

Mardi, mars 22 2016

Stylo Ventouse ++

Ça faisait un bout de temps que je n’avais rien posté et HugoKernel menaçait de me virer de #madeinfr !

Maintenant que mon four est réparé je compte bien me remettre à assembler des cartes et pour ça pas mieux qu’un stencil, de la pâte à braser et une pompe à vide pour poser les composants. Il est possible d’acheter des stylo ventouse pas cher sur la Baie !

$_12

Soyons francs…. C’est de la merde, ça n’aspire même pas une poussière et la construction est fragile. On va avoir besoin de quelques trucs pour moins de 20$.

SONY DSC

Le stylo, une pompe motorisée de chez seeedstudio et un peu de tuyau plastique 6/4mm (pour aquarium). (EDIT: La pompe peut-être trouvée sur ebay pour moins de 3€ ! http://www.ebay.fr/itm/152016013472 )

pvc_tube6V Mini Vacuum Pump_01

 

 

 

 

 

Il va falloir modifier la pompe pour l’utiliser à l’envers. Commencez par démonter les vis noires et accéder à la dernière cavité au contact du moteur.

SONY DSC
Dernière cavité

Percez le trou pour le tuyau sur la paroi en plastique de la dernière cavité (au foret à main pour plus de contrôle). L’air est initialement aspiré dans une petite rigole entre le plastique et la cage du moteur. Étalez de l’Araldite entre le plastique et le moteur en prenant soin de ne pas baver sur l’axe. Puis maintenir le moteur alimenté en rotation en revissant la pièce de plastique (pour éviter de coller l’axe).

SONY DSC
Joint de très haute technologie à base de résine polymère !

Remontez la pompe en prenant bien soin de replacer l’axe de la valve dans le bras du moteur.

Il ne manque plus qu’a percer le capuchon arrière du stylo et de couper une petite partie de la « baudruche » interne. Le tube PVC rentre tout juste dedans, autant en profiter pour faire joint. Faites aussi un trou de 3mm dans le plastique juste au dessus de la buse d’aspiration.

SONY DSC

La pompe de seeedstudio est largement assez efficace à 2 ou 3V (voir la vidéo).

IMG_20160323_002016 (2)


Classé dans:Astuce / Tips, Divers, DIY, Electronique

Stylo Ventouse ++

Ça faisait un bout de temps que je n’avais rien posté et HugoKernel menaçait de me virer de #madeinfr !

Maintenant que mon four est réparé je compte bien me remettre à assembler des cartes et pour ça pas mieux qu’un stencil, de la pâte à braser et une pompe à vide pour poser les composants. Il est possible d’acheter des stylo ventouse pas cher sur la Baie !

$_12

Soyons francs…. C’est de la merde, ça n’aspire même pas une poussière et la construction est fragile. On va avoir besoin de quelques trucs pour moins de 20$.

SONY DSC

Le stylo, une pompe motorisée de chez seeedstudio et un peu de tuyau plastique 6/4mm (pour aquarium). (EDIT: La pompe peut-être trouvée sur ebay pour moins de 3€ ! http://www.ebay.fr/itm/152016013472 )

pvc_tube6V Mini Vacuum Pump_01

 

 

 

 

 

Il va falloir modifier la pompe pour l’utiliser à l’envers. Commencez par démonter les vis noires et accéder à la dernière cavité au contact du moteur.

SONY DSC
Dernière cavité

Percez le trou pour le tuyau sur la paroi en plastique de la dernière cavité (au foret à main pour plus de contrôle). L’air est initialement aspiré dans une petite rigole entre le plastique et la cage du moteur. Étalez de l’Araldite entre le plastique et le moteur en prenant soin de ne pas baver sur l’axe. Puis maintenir le moteur alimenté en rotation en revissant la pièce de plastique (pour éviter de coller l’axe).

SONY DSC
Joint de très haute technologie à base de résine polymère !

Remontez la pompe en prenant bien soin de replacer l’axe de la valve dans le bras du moteur.

Il ne manque plus qu’a percer le capuchon arrière du stylo et de couper une petite partie de la « baudruche » interne. Le tube PVC rentre tout juste dedans, autant en profiter pour faire joint. Faites aussi un trou de 3mm dans le plastique juste au dessus de la buse d’aspiration.

SONY DSC

La pompe de seeedstudio est largement assez efficace à 2 ou 3V (voir la vidéo).

IMG_20160323_002016 (2)


Classé dans:Astuce / Tips, Divers, DIY, Electronique

Lundi, décembre 22 2014

Rénovation et isolation

Pas beaucoup d’articles en ce moment. Pourtant ça bricole dur, mais je ne peux pas tout faire en même temps…

Je rénove une maison construite dans les années 50. Les pièces de vie sont au 1° étage et les chambres au deuxième (il y a un garage et une buanderie au RDC). La maison est construite en briques et l’isolation est constituée par une lame d’air (non immobile) de 5 à 10 cm suivant les endroits. Côté intérieur, seuls une cloison de briques platrières de 4cm et 1cm de platre nous séparent de cette lame d’air.
Autant dire que c’est loin d’être terrible. Avec la chaudière à condensation et des radiateurs en fonte, j’arrive à maintenir un bon 19°, cependant les murs sont froids ce qui représente un gaspillage énergénique indéniable et un certain inconfort.

Avant isolation
Avant isolation

 

Décidé à réaliser des travaux d’isolation, j’ai regardé les différents procédés:

  • isoler par dessus l’existant, exclu en raison de la perte de place dans la pièce.
  • isoler par l’extérieur, trop cher et l’isolation des facades EST et OUEST n’était pas possible.
  • Casser la cloison de briques et placer un isolant, en vivant dans la maison c’est compliqué à mettre en oeuvre :)
  • Injecter un produit dans la lame d’air. Pourquoi pas ?

Je suis donc parti sur l’idée d’injecter un matériau pour figer la lame d’air. Plusieurs solutions existent:

  • Souffler des laines minérales: Le problème c’est que ça se tasse dans le temps et créé des ponts thermiques en haut des murs
  • Des billes de liège: Certains constatent des traces noires et beaucoup de poussière.
  • Du SLS 20: quand on perce un mur, le produit s’écoule…
  • Du polystyrène: C’est la solution que j’ai retenu.

 

Le polystyrène est injecté avec un liant à base de latex, il est donc figé après séchage et ne risque pas de se tasser. D’autre part, il est recouvert de graphite et est traité anti-feu. Ce procédé est utilisé depuis très longtemps dans les pays du nord de l’Europe.

J’ai fait réaliser les travaux par Daniel Fromentin, un artisan de la région. Si j’en parle c’est que je suis très content du résultat. Les travaux on été réalisés en une journée ! Et dès le lendemain, les résultats sont visibles.

Pour une température extérieure de 8° avec un chauffage réglé à 19°, j’avais des murs entre 17 et 18°, et maintenant entre 19 et 20° voir un peu plus si j’utilise le poële à bois !

Après isolation
Après isolation

 

Pour être injecté, les cloisons sont percées avec des trous de 22mm tous les mètres environ

Des trous partout
Des trous partout

 

L’injection est réalisée avec un pistolet utilisant l’effet venturi pour aspirer les billes de polystyrène et les souffler dans la cloison.

Le pistolet d'injection
Le pistolet d’injection

 

Le latex est stocké dans une cuve et injecté en même temps que les billes

Le latex
Le latex

 

Les billes sont stockées dans une cuve présente dans le camion

Le camion
Le camion

 

Une fois l’injection réalisée, les trous sont bouchés avec un bouchon puis avec de l’enduit. Après travaux, il n’y a qu’à repeindre.

Un bouchon de liège
Un bouchon de liège

 

Le trou avant enduit
Le trou avant enduit

 

Au fond des trous, on voit les billes tassées

Dans un trou d'injection
Dans un trou d’injection

 

Les travaux ont été réalisés le 19. Depuis il y a une nette différence de confort et de température comme le montre la courbe enregistrée par Domoticz.

Température

Bref, si vous avez comme moi une lame d’air conséquente à isoler, regardez ce procédé, c’est vraiment intéressant avec un bon rapport qualité prix (autour de 40€ le m2). Environ 9m3 de billes ont été injectées dans mes murs.

 

Après quelques jours supplémentaires voici les courbes des températures extérieures et dans le salon

Températures minimum dans le salon
Températures minimum dans le salon
Températures extérieures
Températures extérieures

Rénovation et isolation

Pas beaucoup d’articles en ce moment. Pourtant ça bricole dur, mais je ne peux pas tout faire en même temps…

Je rénove une maison construite dans les années 50. Les pièces de vie sont au 1° étage et les chambres au deuxième (il y a un garage et une buanderie au RDC). La maison est construite en briques et l’isolation est constituée par une lame d’air (non immobile) de 5 à 10 cm suivant les endroits. Côté intérieur, seuls une cloison de briques platrières de 4cm et 1cm de platre nous séparent de cette lame d’air.
Autant dire que c’est loin d’être terrible. Avec la chaudière à condensation et des radiateurs en fonte, j’arrive à maintenir un bon 19°, cependant les murs sont froids ce qui représente un gaspillage énergénique indéniable et un certain inconfort.

Avant isolation
Avant isolation

 

Décidé à réaliser des travaux d’isolation, j’ai regardé les différents procédés:

  • isoler par dessus l’existant, exclu en raison de la perte de place dans la pièce.
  • isoler par l’extérieur, trop cher et l’isolation des facades EST et OUEST n’était pas possible.
  • Casser la cloison de briques et placer un isolant, en vivant dans la maison c’est compliqué à mettre en oeuvre :)
  • Injecter un produit dans la lame d’air. Pourquoi pas ?

Je suis donc parti sur l’idée d’injecter un matériau pour figer la lame d’air. Plusieurs solutions existent:

  • Souffler des laines minérales: Le problème c’est que ça se tasse dans le temps et créé des ponts thermiques en haut des murs
  • Des billes de liège: Certains constatent des traces noires et beaucoup de poussière.
  • Du SLS 20: quand on perce un mur, le produit s’écoule…
  • Du polystyrène: C’est la solution que j’ai retenu.

 

Le polystyrène est injecté avec un liant à base de latex, il est donc figé après séchage et ne risque pas de se tasser. D’autre part, il est recouvert de graphite et est traité anti-feu. Ce procédé est utilisé depuis très longtemps dans les pays du nord de l’Europe.

J’ai fait réaliser les travaux par Daniel Fromentin, un artisan de la région. Si j’en parle c’est que je suis très content du résultat. Les travaux on été réalisés en une journée ! Et dès le lendemain, les résultats sont visibles.

Pour une température extérieure de 8° avec un chauffage réglé à 19°, j’avais des murs entre 17 et 18°, et maintenant entre 19 et 20° voir un peu plus si j’utilise le poële à bois !

Après isolation
Après isolation

 

Pour être injecté, les cloisons sont percées avec des trous de 22mm tous les mètres environ

Des trous partout
Des trous partout

 

L’injection est réalisée avec un pistolet utilisant l’effet venturi pour aspirer les billes de polystyrène et les souffler dans la cloison.

Le pistolet d'injection
Le pistolet d’injection

 

Le latex est stocké dans une cuve et injecté en même temps que les billes

Le latex
Le latex

 

Les billes sont stockées dans une cuve présente dans le camion

Le camion
Le camion

 

Une fois l’injection réalisée, les trous sont bouchés avec un bouchon puis avec de l’enduit. Après travaux, il n’y a qu’à repeindre.

Un bouchon de liège
Un bouchon de liège

 

Le trou avant enduit
Le trou avant enduit

 

Au fond des trous, on voit les billes tassées

Dans un trou d'injection
Dans un trou d’injection

 

Les travaux ont été réalisés le 19. Depuis il y a une nette différence de confort et de température comme le montre la courbe enregistrée par Domoticz.

Température

Bref, si vous avez comme moi une lame d’air conséquente à isoler, regardez ce procédé, c’est vraiment intéressant avec un bon rapport qualité prix (autour de 40€ le m2). Environ 9m3 de billes ont été injectées dans mes murs.

 

Après quelques jours supplémentaires voici les courbes des températures extérieures et dans le salon

Températures minimum dans le salon
Températures minimum dans le salon
Températures extérieures
Températures extérieures

Mardi, juin 10 2014

Blog ou bricole, il faut choisir

Après quelques mois d’absence voici les dernières nouvelles. Non, je n’ai pas arrêté de bricoler, au contraire. Mais, maison + travaux = moins de temps :-)

Voici les dernières avancées pour lesquelles je n’ai pas eu le temps de poster quelque chose d’autre que des photos sur twitter. Je n’avance, surement pas aussi vite que je le souhaiterai mais on n’improvise pas les travaux comme ça, surtout qu’il y a pour moi beaucoup de nouveautés !

  •  Destruction d’une cloison en brique. C’est simple, ça défoule mais après il faut évacuer les gravats, refaire le platre et l’électricité !
Suppression d'une cloison
Suppression d’une cloison

 

La cloison presque supprimée

 

  • Destruction d’une cheminée et installation d’un poële à bois. Intéressant, mais les finitions sont longues à mettre en oeuvre, en particulier le sol en béton ciré.
Destruction cheminée
Destruction cheminée

 

Bizarre un bloc de béton derrière la cheminée. Ce n'est pas le conduit...
Bizarre un bloc de béton derrière la cheminée. Ce n’est pas le conduit…

 

Ca avance...
Ca avance…

 

Des gravats, des gravats...
Des gravats, des gravats…

 

Il y en a partout...
Il y en a partout…

 

On refait la semelle en béton
On refait la semelle en béton

 

Le plafond, il va falloir rattraper...
Le plafond, il va falloir rattraper…

 

 

Nettoyage du sol au burineur
Nettoyage du sol au burineur

 

Perçage de 40 cm de béton pour la ventilation du poële. Diam 100 mm
Perçage de 40 cm de béton pour la ventilation du poële. Diam 100 mm

 

C'est plus propre un fois tubé.
C’est plus propre un fois tubé.

 

A l'attaque des murs
A l’attaque des murs

 

 

Réagréage du sol
Réagréage du sol

 

 

Ca soude
Ca soude

 

Cornières pour protéger les angles du béton
Cornières pour protéger les angles du béton

 

Test de la cornière
Test de la cornière

 

 

Béton ciré
Béton ciré

 

 

Le plafond. Pas si mal pour un début au platre
Le plafond. Pas si mal pour un début au platre
Peinture en cours
Peinture en cours

 

On attend le poële
On attend le poële
Il est là !
Il est là !
  • Un cyclone pour aspirer les gravats. J’en avais assez de gaspiller des sacs dans l’aspirateur alors j’ai fabriqué un cyclone avec 2 PVC de 100mm et de 40mm. Ca marche super bien pour les gravats et la sciure.
Cyclone
Cyclone
Cyclone
Cyclone

 

  • Un atelier ça change d’un placard.
Etabli DIY avec de la récup
Etabli DIY avec de la récup
Aménagement en cours
Aménagement en cours
Ca prend forme
Ca prend forme

 

 

  • Un miroir avec un cadre en chêne. Un bout de chêne récupéré, un miroir et hop on assemble tout ça en quelques coups de scie sur table.
Le cadre
Le cadre

 

Le miroir. Finition huile de lin
Le miroir. Finition huile de lin

 

C’est tout pour cette fois :)

Lundi, novembre 11 2013

[Misc] Réparation HUB USB

Pour une raison que je ne m’explique pas mon petit HUB USB 7 ports est mort (dans la soirée s’il vous plait, ce qui explique ma tentative de réparation).  Si vous avez un HUB USB de plus de 4 ports il y a fort à parier que ce soit deux chip séparés (4 ports chacun).

Si le hub n’est plus détecté il y a fort a parier que ce soit le chip coté master qui soit mort. Mais il y a fort à parier aussi que les deux chip soit identiques :) Donc il y a toujours moyen de garder au moins 3 ports fonctionnels.

defect_gl850g swap

Un petit coup de soufflette, un petit swap des chip et ça roule, j’ai trois ports fonctionnels. Vous remarquerez au passage à quel point la carte et les soudures sont dégueulasses.


Classé dans:Astuce / Tips, Divers, DIY, Electronique

- page 1 de 2