Mardi, mars 22 2016

Stylo Ventouse ++

Ça faisait un bout de temps que je n’avais rien posté et HugoKernel menaçait de me virer de #madeinfr !

Maintenant que mon four est réparé je compte bien me remettre à assembler des cartes et pour ça pas mieux qu’un stencil, de la pâte à braser et une pompe à vide pour poser les composants. Il est possible d’acheter des stylo ventouse pas cher sur la Baie !

$_12

Soyons francs…. C’est de la merde, ça n’aspire même pas une poussière et la construction est fragile. On va avoir besoin de quelques trucs pour moins de 20$.

SONY DSC

Le stylo, une pompe motorisée de chez seeedstudio et un peu de tuyau plastique 6/4mm (pour aquarium). (EDIT: La pompe peut-être trouvée sur ebay pour moins de 3€ ! http://www.ebay.fr/itm/152016013472 )

pvc_tube6V Mini Vacuum Pump_01

 

 

 

 

 

Il va falloir modifier la pompe pour l’utiliser à l’envers. Commencez par démonter les vis noires et accéder à la dernière cavité au contact du moteur.

SONY DSC
Dernière cavité

Percez le trou pour le tuyau sur la paroi en plastique de la dernière cavité (au foret à main pour plus de contrôle). L’air est initialement aspiré dans une petite rigole entre le plastique et la cage du moteur. Étalez de l’Araldite entre le plastique et le moteur en prenant soin de ne pas baver sur l’axe. Puis maintenir le moteur alimenté en rotation en revissant la pièce de plastique (pour éviter de coller l’axe).

SONY DSC
Joint de très haute technologie à base de résine polymère !

Remontez la pompe en prenant bien soin de replacer l’axe de la valve dans le bras du moteur.

Il ne manque plus qu’a percer le capuchon arrière du stylo et de couper une petite partie de la « baudruche » interne. Le tube PVC rentre tout juste dedans, autant en profiter pour faire joint. Faites aussi un trou de 3mm dans le plastique juste au dessus de la buse d’aspiration.

SONY DSC

La pompe de seeedstudio est largement assez efficace à 2 ou 3V (voir la vidéo).

IMG_20160323_002016 (2)


Classé dans:Astuce / Tips, Divers, DIY, Electronique

Vendredi, mars 18 2016

RaspiO'Mix+ vs GrovePi+

Après le comparatif entre RaspiO'Mix et GrovePi, il était temps de faire un comparatif entre chaque évolution de ces cartes : RaspiO'Mix+ et GrovePi+.

RaspiO'Mix+ vs GrovePi+

Tout comme RaspiO'Mix, GrovePi vous permet de connecter vos modules Grove à votre Raspberry, même finalité mais choix technique différent : là ou RaspiO'Mix utilise directement les entrées / sorties du Raspberry, GrovePi utilise en fait un ATMega jouant le rôle d’intermédiaire entre le Raspberry et le monde extérieur via une liaison I2C.

RaspiO'Mix fait office d'interface direct entre le Raspberry et le monde extérieur, vous pouvez donc utiliser des lignes de commandes, du Python, ce que vous voulez sans avoir à passer par une complexe interface.

oshw-logo-100-px.png

Dans les 2 cas, GrovePi+ et RaspiO'Mix+ sont des projets OpenSource / OpenHardware et vous pouvez retrouver toutes les sources sur GitHub : GitHub / GrovePi et GitHub / RaspiO'Mix


Fonctionnalité GrovePi+ RaspiO'Mix+
Entrées / Sorties 7 8
Entrées analogiques 3 8
Résolution CAN 10bits 18bits
Lignes I2C 4 3
Lignes série 1 1
Horloge Non Oui (via DS1307) avec batterie de sauvegarde
Interrupteur 0 2
Alimentation via le Raspberry via le Raspberry ou une prise jack / bornier
Compatibilité Raspberry Pi A/B, A+/B+, Pi 2, Pi 3, Zero Raspberry Pi A+/B+, Pi 2, Pi 3, Zero
Respect du format HAT* Non Oui

* Le format HATs

Flag_of_France.svg.png
Autre chose importante, les RaspiO'Mix+ sont toujours fabriquées en France !

RaspiO'Mix+ est disponible à la vente sur le site www.raspiomix.org.

Vendredi, mars 4 2016

Pochette en cuir

Bonjour les gens !

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, je suis plutôt touche-à-tout. J'aime apprendre les bases de plein de techniques sans forcément aller jusqu'à la maîtrise de l'art en question. C'est pourquoi ma dernière lubie fut d'apprendre les bases de l'art du cuir, disons les premières étapes, histoire de pouvoir fabriquer des objets simples comme une pochette par exemple. Et en plus c'est le thème de ce billet :). Pour cela, je suis allé prendre conseil auprès d'Alexandra Marie qui dispense des cours à "mon atelier en ville". 2h30 autour des différentes étapes de la fabrication, des outils, de la matière et d'une première réalisation. Je n'ai pas pris de photo pendant le stage mais vous aurez les photos de fin et le patron.

Ce fut une expérience intéressante qui m'a permis de comprendre l'utilité de quelques outils et la couture du point sellier. Le but était principalement d'utiliser le moins d'outils particuliers possible. Au final, j'ai utilisé une planche de découpe, une roulette de découpe, une paire de ciseaux pour la découpe ainsi qu'une feuille de papier et un feutre noir pour le patron et son report sur le cuir. Ensuite, de la colle pour tenir les pliures en place, une roulette crantée pour marquer les trous régulièrement, un poinçon pour agrandir les trous, deux aiguilles et du fil de lin pour la couture à la main. Une chose intéressante est le côté vivant de la matière qui la rend difficile à utiliser mais qui en fait une matière si noble.

Voici quelques photos du résultat. J'en suis content et apparement la personne qui va l'utiliser aussi. ;)

dessus dessous ouvert patron

Prochaine étape : confirmation des acquis avec la réalisation d'une pochette de protection pour un livre de poche.

Bonne bidouille à tous !

Mercredi, mars 2 2016

Le code Arduino pour la WordClock

Bonjour à tous,

J'ai eu beaucoup de demandes pour le programme de la Word Clock en français. Je voulais faire un post ou un tuto pour l'expliquer, mais je crois que je ne vais jamais trouver le temps!
Je donne donc le code complet et posez-moi des questions si vous ne comprenez pas.



Résumé des posts précédents:

La word clock:  http://lafamillecreative.blogspot.fr/2012/11/une-word-clock-en-francais.html
La vidéo tuto:  http://lafamillecreative.blogspot.fr/2014/05/word-clock-en-francais-le-tuto.html


A+


Le code ici:




#include <WProgram.h>  // les 3 librairies pour le rtc
#include <Wire.h>
#include <DS1307.h>

int rtc[7];
int Bouton1=3;
int Bouton2=4;
int Detecteur=7;


void Set_Square_Wave(int rate){  // set the square wave output on pin 7 of the DS1307 chip
  rate = rate + 144;                         // add 0x90 (dec 144) to rate
  Wire.beginTransmission(0x68);              // write the control register
  Wire.write(0x07);                           // register address 07H)
  Wire.write(rate);                           // 90H=1Hz, 91H=4kHz, 92H=8kHz, 93H=32kHz
  Wire.endTransmission();
}

 int latchPin=8;     // 3 lignes pour le shift out
 int clockPin=12;
 int dataPin=11;


 int Compteur1=0;
 int Compteur2=0;
 int Compteur3=0;
 int Coef=0;
 int alea=0;
 int k=1;
 int Var1=0;
 int Var2=0;
 int Ancvar1=0;
 int Ancvar2=0;
 int Temp1=1000; // tempo pour mise en veille
 int Temp2=400;  // tempo pour rafraichir
 int Inc=0;
 int Allumer=0;
 int Presence=1;


void setup()
{

  pinMode(Bouton1,INPUT);// déclaration des entrées
  pinMode(Bouton2,INPUT);
  pinMode(Detecteur,INPUT);

  digitalWrite(Bouton1, HIGH);  // entrées par défaut à 1, évite une résistance de pull-UP.
  digitalWrite(Bouton2, HIGH);

 // Décommenter la partie suivante et mettez vos valeurs pour initialiser l'horloge

  //RTC.stop();
  //RTC.set(DS1307_SEC,0);    // Secondes
  //RTC.set(DS1307_MIN,10);   // Minutes
  //RTC.set(DS1307_HR,4);    // Heures
  //RTC.set(DS1307_DOW,3);    // Jour de la semaine
  //RTC.set(DS1307_DATE,7);  // Jour du mois
  //RTC.set(DS1307_MTH,11);   // Mois
  //RTC.set(DS1307_YR,12);    // Année
  //RTC.start();



  // Mettre une resistance de pull up entre pin 7 et Vbat
  // 0=1hz, 1=4KHz, 2=8KHz, 3=32KHz
  Set_Square_Wave(0); // 1Hz


 pinMode(latchPin,OUTPUT);
 pinMode(clockPin,OUTPUT);
 pinMode(dataPin,OUTPUT);


}

void loop()
{
 delay(50);
  RTC.get(rtc,true);

  Presence=digitalRead(Detecteur);
  if (Presence==1) Temp1=2000;



  Var1=1-digitalRead(Bouton1);
  Var2=1-digitalRead(Bouton2);

  if (Var1==0) Ancvar1=0;
  if (Var2==0) Ancvar2=0;
 
   if (Var1!=Ancvar1) // Front Montant du bouton 1
   {
     Inc=rtc[1]+5;
     if (Inc>59) Inc=0;
   
   
     RTC.stop();    
     RTC.set(DS1307_MIN,Inc);
     RTC.start();
   
     Temp1=1000;
     affichage();
     Ancvar1=1;
   
   
   
   }

  if (Var2!=Ancvar2) // Front Montant du bouton 2
   {
   
     Inc=rtc[2]+1;
      if (Inc>23) Inc=0;
   
     RTC.stop();
     RTC.set(DS1307_HR,Inc);
     RTC.start();
   
     Temp1=1000;
     affichage();
      Ancvar2=1;
   }


    Temp1-- ;
    if (Temp1<0) Temp1=0;
 
    if (Temp1>0) {
      if (Allumer==0) {   // lancer l'animation à l'allumage
        alea=random(100);
         if (alea>50){
           deco1();}
         else {
           deco2();}
      }
      Allumer=1;
      Temp2++;
      if (Temp2>400) {
         Temp2=0;
         affichage();
     
      }
    }
    else {
     if (Allumer==1){
       eteindre();
       Allumer=0;
     }
    }
 
     
   
}

void shiftOut(byte dataOut) {

 boolean pinState;
 digitalWrite (dataPin, LOW);
 digitalWrite (clockPin, LOW);

 for (int i=0; i<=7; i++) {
  digitalWrite(clockPin, LOW);
  if (dataOut & (1<<i)) {
   pinState=HIGH;
  }
  else {
   pinState=LOW;
  }

 digitalWrite(dataPin,pinState);
 digitalWrite (clockPin, HIGH);
 digitalWrite (dataPin, LOW);
 }

 digitalWrite (clockPin, LOW);

}

void  deco1() {

  for (int i=1; i <= 10; i++){
     k=1;
       for (int j=0; j <= 7; j++){
         
       
          digitalWrite(latchPin, LOW);
          alea=random(0,2);
          shiftOut(k*alea);
          alea=random(0,2);
          shiftOut(k*alea);
          alea=random(0,2);
          shiftOut(k*alea);
          digitalWrite(latchPin, HIGH);
          delay(20);
          k=k*2;
       
        }
     }


}


void deco2() {

    for (int i=0; i <= 25; i++){
 
     digitalWrite(latchPin, LOW);
    alea=random(250)+1;
    shiftOut(alea);
    alea=random(250)+1;
    shiftOut(alea);
    alea=random(250)+1;
    shiftOut(alea);
 
    digitalWrite(latchPin, HIGH);
    alea=random(200)+50;
    delay(alea);

    }

}

void affichage() {

    RTC.get(rtc,true);
       
 
     Temp2=400;

 
 
   // calcul de l'heure
 
   Compteur1=32;  // "Il est"
   Compteur2=0;
   Compteur3=160;  // "Heure" et "s"
 
   Coef=0;
   if (rtc[1]>34) {
     Coef=1;  // coef pour les heures
     Compteur3=Compteur3+2; // "Moins"
   }
 
 
     if (rtc[2]==1-Coef || rtc[2]==13-Coef) {
       Compteur2=Compteur2+8; // "Une"
       Compteur3=Compteur3-128; // Suppression du "S"
     }
   
     if (rtc[2]==2-Coef || rtc[2]==14-Coef) Compteur1=Compteur1+4; // "Deux"
     if (rtc[2]==3-Coef || rtc[2]==15-Coef) Compteur2=Compteur2+1; // "Trois"
     if (rtc[2]==4-Coef || rtc[2]==16-Coef) Compteur1=Compteur1+16; // "Quatre"
     if (rtc[2]==5-Coef || rtc[2]==17-Coef) Compteur2=Compteur2+32; // "Cinq"
     if (rtc[2]==6-Coef || rtc[2]==18-Coef) Compteur2=Compteur2+16; // "Six"
     if (rtc[2]==7-Coef || rtc[2]==19-Coef) Compteur1=Compteur1+8; // "Sept"
     if (rtc[2]==8-Coef || rtc[2]==20-Coef) Compteur2=Compteur2+2; // "Huit"
     if (rtc[2]==9-Coef || rtc[2]==21-Coef) Compteur1=Compteur1+64; // "Neuf"
     if (rtc[2]==10-Coef || rtc[2]==22-Coef) Compteur3=Compteur3+4; // "Dix"
     if (rtc[2]==11-Coef || rtc[2]==23-Coef) Compteur1=Compteur1+128; // "Onze"
     if (rtc[2]==12-Coef) {
       Compteur1=Compteur1+1; // "Midi"
       Compteur3=Compteur3-160; // Suppression de "heure" et de "S"
     }
     if ((rtc[2]==0 && Coef==0)||(rtc[2]==23 && Coef==1)) Compteur3=Compteur3-152; // "Minuit" et Suppression de "heure" et de "s" (8-160)=-152
   
    if ((rtc[1]>4 && rtc[1]<10)||(rtc[1]>54)||(rtc[1]>24 && rtc[1]<30)||(rtc[1]>34 && rtc[1]<40)) Compteur3=Compteur3+16;  // "Cinq" (minutes)
    if ((rtc[1]>9 && rtc[1]<15)||(rtc[1]>49 && rtc[1]<55)) Compteur2=Compteur2+4; // "Dix" (minutes)
    if ((rtc[1]>19 && rtc[1]<30)||(rtc[1]>34 && rtc[1]<45)) Compteur3=Compteur3+1;  // "Vingt"
    if ((rtc[1]>14 && rtc[1]<20)||(rtc[1]>44 && rtc[1]<50)) Compteur2=Compteur2+64;  // "Quart"
    if ((rtc[1]>14 && rtc[1]<20)||(rtc[1]>29 && rtc[1]<35))  Compteur1=Compteur1+2; // "Et"
    if (rtc[1]>44 && rtc[1]<50)  Compteur3=Compteur3+64; // "Le"
    if (rtc[1]>29 && rtc[1]<35) Compteur2=Compteur2+128; // "Demi"
 
 
   // affichage de l'heure
    digitalWrite(latchPin, LOW);
    shiftOut(Compteur3);
    shiftOut(Compteur2);
    shiftOut(Compteur1);
    digitalWrite(latchPin, HIGH);

}


void eteindre(){
   digitalWrite(latchPin, LOW);
    shiftOut(0);
    shiftOut(0);
    shiftOut(0);
    digitalWrite(latchPin, HIGH);
}

Mercredi, février 24 2016

Des bricoles en 3D réelle -5-

Ce billet fait suite à cet autre, voici mes dernières impressions 3D :

Un boitier pour le circuit testeur de composants.
IMG_0252.jpg IMG_0249.jpg IMG_0248.jpg IMG_0247.jpg
À télécharger ici : http://www.thingiverse.com/thing:1026572

Une Gachette de remplacement pour pistolet AquaFlow.
IMG_0035.jpg IMG_0036.jpg
À télécharger ici : http://www.thingiverse.com/thing:1033195

Une maquette de l'Éolienne Darrieus.
dsc00929.jpg dsc00973.jpg
À télécharger ici : http://www.thingiverse.com/thing:1075517

Une Grille de Haut Parleur.
dsc01137.jpg dsc01170.jpg
À télécharger ici : http://www.thingiverse.com/thing:1249095

Mardi, février 23 2016

Une verrière en acier #DIY

A l’entrée du Salon, on avait une ancienne porte qui donnait sur la cage d’escalier. Après-avoir enlevé celle-ci, on s’est dit que ce serait sympa d’ouvrir le salon sur la cage d’escalier avec une verrière style « atelier ». Qu’à cela ne tienne, un bon coup de massette, quelques morceaux de sapin, un peu d’acier et de verre…

La fameuse porte. oui, j'ai commencé à casser...
La fameuse porte. oui, j’ai commencé à casser…

 

IMG_20150524_123504Vu côté escalier. Loi de l'emm... maximum, il y a un interrupteur sur la cloison à casser...
Vu côté escalier. Loi de l’emm… maximum, il y a un interrupteur sur la cloison à casser…

 

Badabooum...
Badabooum…

 

IMG_20150524_133311 IMG_20150524_160327 IMG_20150524_160420

L'encadrement est nettoyé et platré
L’encadrement est nettoyé et plâtré
L'encadrement est renforcé par un chassis en sapin
L’encadrement est renforcé par un chassis en sapin
La verrière est réalisée avec des cornières et des T en acier. Tout est soudé à l'arc
La verrière est réalisée avec des cornières et des T en acier. Tout est soudé à l’arc, y compris les par-closes

IMG_20160208_122325IMG_20160206_204618

Les soudures sont meulées
Les soudures sont meulées

 

IMG_20160206_204444

On teste que tout rentre
On teste que tout rentre. L’interrupteur a été replacé sur le mur (fil rallongé dans la boite de dérivation en haut du mur)
Une peinture métal est appliquée au pistolet
Une peinture métal est appliquée au pistolet

 

IMG_20160208_182323

L'encadrement est peint
L’encadrement est peint
le chassis est vissé en place et les verres collés
le chassis est vissé en place et les verres collés entre le chassis et des par-closes acier collées
Ventouse et colle spéciale sont requis
Ventouse et colle spéciale sont requis

 

C'est terminé
C’est terminé

 

Le coût de revient est d’environ 100€ pour l’acier et 100€ pour le verre, ce qui reste très correct pour une verrière sur mesure qui fait environ 100 x 125cm. La plupart du matériel vient de chez LeroyMerlin, sauf le verre qui a été acheté dans une miroiterie (verre std 6mm avec bords dépolis).

Je suis très content du résultat et ne regrette pas du tout l’investissement et le temps passé </div>
            
            
                          <p class= aucun rétrolien

Samedi, février 20 2016

Mini studio photo DIY

Bonjour à tous.

Afin de faciliter la prise de photo de petits objets, tels que des montages électroniques, j’ai décidé de me construire un mini studio photo. Le principe en lui même est assez simple : une structure en pavé, vide sur les côtés et le dessus, où sont tendues des toiles blanches derrières lesquelles on mettra des lampes à environ 5400K pour reproduire une lumière blanche pure. L’intérieur est aménagée avec une feuille blanche pliée pour servir de fond neutre.

Et hop le tour est joué !

J’ai décidé de créer la structure en bois, afin de profiter de la salle dédiée au Thilab (fablab de Thionville).

Matériel

  • Tasseau en pin 22x22x2500
  • Tasseau en pin 18x40x2500
  • panneaux de contreplaqués en pin
  • Feuille canson
  • Drap blanc
  • 2 ampoules 5500K
  • 2 lampes de chevet premier prix.

Je n’avais pas spécialement de taille précise, j’avais en tête quelque chose comme 750/500 environ.

Ayant trouvé dans un magasin du coin des planches de contreplaqué de pin de 420×595, je suis parti sur ces proportions pour me faciliter la vie. La boite finale ferait donc environ 420x600x420. Suffisant pour prendre en photo la plupart des projets que je puisse faire en général.

Concernant les tasseaux, j’avais acheté en premier lieu ceux de 18×40 mais après coup je n’étais pas satisfait des proportions que cela offrait pour la structure, j’ai donc racheté 2 tasseaux de 22×22 pour compléter.

Découpe des panneaux

Les panneaux ont été découpés à la découpeuse laser pour plus de précision. Il s’agit d’une découpeuse laser de 80W dont nous disposons au fablab. La découpe a été relativement rapide étant donné la facilité du schéma (2 carrés évidés pour les côtés et un rectangle évidé pour le haut).

Les tracés ont été fait avec lasercut sous windows. (disponibles sur demande)

 

Découpe laser des panneaux de contreplaqué

Découpe laser des panneaux de contreplaqué

 

Découpe du bois et assemblage

J’ai découpé les tasseaux en tronçons de taille voulu à l’aide d’une scie circulaire sur table. L’ensemble des calculs à été fait sur feuille blanche selon le schéma du montage voulu. Les découpes ont donc données 3 branches de 22x22x595, 4 de 22x22x420, 2 de 18x40x398 et 2 de 18x40x376.

Chaque baguette, une fois découpée, était ensuite préparée pour assemblage. J’ai choisi un assemblage à mi-bois au maximum, afin de faciliter le montage et la finition. Et pour sécuriser ces assemblages mi-bois sont verrouillés par une vis. les découpes pour cet assemblage ont été fait à la scie et fini avec un ciseau à bois et un maillet.

La salle à bois du Fablab, un bon espace pour faire joujou !

La salle à bois du Fablab, un bon espace pour faire joujou !

Préparation des découpes pour le montage à mi-bois

Préparation des découpes pour le montage à mi-bois

Une fois les découpes pour le montage faites, il n’y avait plus qu’à assembler le tout.

Assemblage du premier cadre. Le mi bois à l'air de bien fonctionner

Assemblage du premier cadre. Le mi bois à l’air de bien fonctionner

On poursuit le montage

On poursuit le montage

Fin du montage de la structure.

Fin du montage de la structure.

Ayant déjà eut le problème lors de mon premier travail du bois, j’ai pris le soin de pré-percer tous les trous de vis afin de ne pas faire éclater le bois. Le résultat n’est pas trop mal pour un premier projet avec un assemblage de ce type. Je suis plutôt content.

Reste ensuite à fixer les différents panneaux tout autour de la structure. Là encore, chaque trou de vis est préparé avec un foret de 3mm pour des vis de 3.5mm ou 4mm.

Ajout des panneaux de contreplaqué.

Ajout des panneaux de contreplaqué.

Et le montage final, et plutôt réussi.

Le montage final

Le montage final

Le montage étant terminé, il reste donc à passer à la peinture. J’ai acheté une bombe de peinture blanche (7€) histoire de rendre la structure encore plus réfléchissante (même si le bois est déjà bien clair). Quelques feuilles de journal, et c’est parti.

La peinture faite à la va vite

La peinture faite à la va vite

Il reste donc à assembler la toile sur le haut et les côtés. Plutôt que d’acheter de la toile dans un magasin de tissu, qui coûte en général bien trop cher, j’ai juste acheté un drap blanc premier prix dans un super marché.  J’ai découpé grossièrement au ciseau des rectangles que j’ai ensuite agrafé directement dans le bois. Le tout est de bien tendre le tissu pour ne pas laisser de plis.

Et voila le montage terminé !

Et voila le montage terminé !

La structure est donc terminée. Je rajoute au fond une feuille de canson blanche A3 pour servir de fond uniforme pour la photo.

L’éclairage

Là ça a été la partie la plus compliquée au final, alors que je m’attendais que ça soit la plus simple.

J’ai acheté 2 ampoules de 5500 kelvin sur amazon (celles là) afin d’avoir une lumière la plus proche possible de la lumière naturelle. Comme vous pouvez le voir, ce sont de « petites » ampoules :

de "petites" ampoules

de « petites » ampoules

Le plus compliqué au final est de trouver de quoi les visser. Dans un premier temps j’avais acheté des lampes bons marché au supermarché, pour 10€. Mais le problème c’est que ces lampes ne sont en théorie pas vraiment faites pour supporter des ampoules de 135W. Sans compter que l’ampoule déborde de la lampe et que l’on perd du coup énormément de lumière pour rien.

L’une des possibilités aurait donc été de créer des réflecteurs moi même pour diminuer les couts et garder les lampes pas chères. Mais manquant de temps, j’ai opté pour l’achat de matériel photo (qui me resservira de toute manière). J’ai donc acheté un ensemble d’éclairage sur ebay (ici) et des pieds compatibles (ici). Cela revient plus cher que le budget que j’avais initialement prévu pour cela, mais faisant un peu de photo, je n’aurais aucun mal à réutiliser tout cela.

Une fois tout reçu et monté, il est temps de faire une première séance de shooting. Madame me prête sa dernière création pour cela.

Premier shooting avec le mini studio photo.

Premier shooting avec le mini studio photo.

Le résultat est plutôt bon. J’en suis satisfait.

Conclusion

La partie assemblage du mini studio photo a été fun à faire. Si j’ai rencontré du coup des problèmes pour trouver de quoi faire des lumières pour pas cher et que la solution finale n’est plus si « mini » que cela, je suis tout de même satisfait du résultat.

Cela me permettra désormais de faire des photos de meilleures qualités sur les projets du Fablab et les miens, et j’ai pu m’essayer à un projet en bois, ce que je voulais faire depuis longtemps.

Jeudi, février 18 2016

Le bartop, la borne d'arcade pour demi-portions ! -02-

dsc00758.jpg Suite de l'étude précédente :
Okay !
Alors où en étions-nous donc ?

  • Ha oui ! Avant tout chose, je tiens à préciser que ce bartop est le prototype qui a servit à élaborer les plans de construction, et qu'un second bartop en cours de réalisation par un ami, a tout à fait validé ces plans :)

Et donc, ce qui sur les clichés présentés jusqu'alors ressemblait bel et bien à de la bricole de rattrapage d'erreurs, peut être tout à fait effectué dans les règles de l'art.
★ Illustration : Voyez donc ci-dessus, cette pièce de mon bartop avec le petit morceau de tasseau triangulaire rajouté en haut, car le tasseau du fond n'a pas été coupé à la bonne longueur, et le tasseau empilé (avec l'aimant) en bas pour ré-hausser le montage
★ And now, voyez-donc le résultat sur le second bartop : Et bien quand on suit les plans, on peut sans se tromper obtenir un travail propre sans retouches :)
img_20160122_145035.jpg img_20160122_145136.jpg img_20160122_145152.jpg img_20160122_145240.jpg

  • C'est mieux non ?

Voilà qui donne un petit aperçu de la partie ingrate du travail de conception et de prototypage. Ce qui fait qu'on obtiens jamais au final un objet optimal, mais bien un objet pouvant témoigner de l'historique des recherches et développements.
Et aussi du temps passé, mais ça c'est un ressentis… Je m'en rend compte maintenant que j'ai l'occasion d'assister à la fabrication d'un second modèle, car jusqu'alors, tous mes projets étaient à exemplaires uniques !
Le second va vraiment très très vite à construire, sans prise de tête, c'en est tellement agréable que j'envie presque les heureux bricoleurs qui vont pouvoir travailler à partir de ces plans !!! (dispo en annexe du premier billet) Mais Bon que voulez-vous, je préfère construire des nouvelles choses plutôt que d'en produire à la chaîne.


  • Bref, pardonnez cette petite digression, et reprenons la construction du bartop, premier exemplaire :

Le système de sonorisation :

ampliaudio.jpg Au départ, je me suis dis que quitte à concevoir un ampli audio, autant utiliser le même que pour mon projet de WebRadioRéveilWifi ^^
Sauf que, et bien celui-ci n'est pas prêt et que je n'aurais (prendrais) pas le temps d'en construire un second.

  • Alors viens la solution de l'ampli à pas cher comme on en trouve sur le net, qui pour le peu qu'on va exiger de lui fera bien l'affaire.

Une fois en main, j'ai pu en contrôler les côtes afin de percer la planche d'un trou de 65 mm de diamètre.
Ceci fait, il me faudrait aussi protéger la membrane des haut-parleurs avec des grilles modélisées et imprimées sur mesure pour l'occasion.

img_20160108_113252.jpg img_20160108_113301.jpg

  • Ensuite pour les mettre hors poussière, on peut placer une membrane de nylon (un morceau de collant) grâce à la bague prévue à cet effet :

dsc01135.jpg dsc01136.jpg dsc01137.jpg dsc01140.jpg

La peinture :

Après avoir enduit les surfaces et passé une sous-couche, j'ai utilisé la même peinture que pour ma RotaCity, cette fois-ci appliquée en plusieurs couche au rouleau laqueur.

  • Entre chaque couches, j'ai poncé la peinture avec du papier 600 et de l'eau, pour obtenir un rendu bien lisse.

Ce fût long, mais c'est beau !
dsc01142.jpg

Le panel :

J'avais peint le panel, et puis…
Arf, j'ai changé d'avis concernant la fixation des sticks. Normalement j'aurais dû les fixer avec les vis apparentes sur le dessus, traversants donc le panel de part en part.
Et puis j'ai fini par avoir l'idée d'« enterrer » les vis dans le bois.
Comme d'hab avec les têtes fraisées, mais aussi en creusant le bois à l'arrière pour enfouir les écrous. Ainsi les vis dépassent sans obstacles pour accueillir les sticks Sanwa.

Je rappelle que les sticks Sanwa ont une tige de 32 mm et avec l'épaisseur du bois à 9 mm, c'est bien les 23 mm réglementaires qui dépasseront sous la boule.

  • Voilà donc le panel décapé, avec les vis serrées et bloquées avec du fluide freins filet, et les têtes mastiquées et poncées au Sintofer.

dsc01179.jpg dsc01172.jpg

Mais bon, le décapage n'aura pas été vains, puisque je réalisais par la même occasion que pour jouer sans abîmer la surface, il valait mieux avoir une surface plastifiée, en attendant le futur vinyle décoratif.

  • J'ai retrouvé un rouleau de vinyle qui s'est révélé n'être pas totalement opaque, que j'ai collé tranquillement.

dsc01183.jpg dsc01184.jpg

  • Puis restait à percer les trous à l'aide d'un cutter.

dsc01185.jpg

L'assemblage :

  • Commençons par les haut-parleurs, vissés simplement, avec les grilles mises en place.

dsc01167.jpg dsc01170.jpg dsc01169.jpg dsc01181.jpg

  • Ensuite j'ai imprimé un carré noir pour représenter le bezel de l'écran.

Sur l'envers placé contre la vitre, puis sur l'écran…
dsc01194.jpg dsc01196.jpg

  • Le reste c'est un peu du mécano, rien à expliquer…

J'ai fait un peu de soudure pour relier les ventilateurs entre-eux afin de pouvoir les connecter sur la carte mère.
Soudés aussi les câbles des hauts-parleurs, vissé le plexi du top et collé les baguettes en plastique.
dsc01182.jpg dsc01200.jpg

  • Et… C'est le bordel ^^;

En attendant mieux, notamment une carte mère mini-itx qui serait vissée à la verticale entre les deux haut-parleurs, j'ai posé une carte mère P4@2Ghz au fond de la borne, vissé l'ampli audio et connecté les hauts-parleurs. Tout ça alimenté par une alim ATX à l'extérieur de la borne, en attendant un futur PicoPSU.
dsc01197.jpg dsc01198.jpg

dsc01201.jpg dsc01199.jpg

  • J'attends une commande de matériel Seimitsu pour remplacer tout ça prochainement, en attendant les boutons sont des rechanges de ma borne RotaCity.

La borne tourne avec mon système arcade sous Debian en 32bits, sans les fioritures utiles à un écran cathodique.
dsc01204.jpg

  • Me reste à travailler sur les artworks de décoration et voir pour installer du matériel informatique correct afin de câbler le tout proprement.

À suivre…

- page 2 de 87 -